EnsembleProjetsAgendaPhotosAudioImpressionsContactLiens
English version Deutsch version Version française

           Ibi Aziz - Anne Rongy - Christoph Prendl - Ryosuke Sakamoto - Artistes invitĂ©s   
 

Jeune ensemble dynamique et enthousiaste, le Sestina Consort est le résultat de la collaboration de divers alumni de la Schola Cantorum de Bâle, du Trinity College de Londres et du Sweelinck Conservatorium d’Amsterdam. L’ensemble se consacre au répertoire immensément riche et prolifique de la musique pour consort de violes avec un intérêt spécial à associer les violes aux voix.

Depuis sa crĂ©ation en 2004 Ă  l’issue d’une classe de maĂ®tre donnĂ©e par Wieland Kuijken, le Sestina Consort s’est distinguĂ© dans divers festivals et sĂ©ries de concerts Ă  travers l’Europe (Festival Laus Polyphoniae Antwerpen, Musikinstrumentenmuseum Berlin, Basel Festtage, Festival Marin Marais Paris, Festival International de Viole de gambe d’Asfeld, Poole Lighthouse Arts Centre, etc.) et a collaborĂ© avec divers artistes de renom dans le domaine de la musique ancienne, tels que Dame Emma Kirkby, Evelyn Tubb et Anthony Rooley. En aoĂ»t 2010 il fĂ»t l’un des six laurĂ©ats de l’International Young Artist’s Presentation Ă  Anvers (B) dont il reçut le titre de "IYAP Selected Promising Ensemble". Cet Ă©tĂ© l'ensemble fut invitĂ© Ă  se produire dans la sĂ©rie de concerts Fringe du Festival Musica Antiqua Ă  Bruges (B) ainsi qu’en tant que "Fabulous Fringe" dans celle du Festival Oudemuziek Ă  Utrecht (NL), ce dernier concert enregistrĂ© pour la radio nĂ©erlandaise. RĂ©cemment Sestina Consort a Ă©galement participĂ© Ă  plusieurs Ă©missions de radio pour Radio CKRL QuĂ©bec. Un premier enregistrement dĂ©diĂ© aux consort-songs et Ă  la musique instrumentale anglaise du 17ème siècle est actuellement en prĂ©paration. 

Le nom de l’ensemble fait référence à une forme poétique complexe, la sextine étant un poème de six strophes de six vers (dont les mots finaux se retrouvent, identiques mais dans un ordre différent, dans chaque strophe) et d’un envoi de trois vers. Ce nom s’est tout naturellement imposé, tant par la présence au répertoire de la mise en musique d’une sextine de Pétrarque par Cipriano da Rore (ultérieurement ornementée par Girolamo dalla Casa) que par la récurrence du chiffre six, évoquant également les six cordes de la viole, le nombre de musiciens de l’ensemble et celui de leurs nationalités.

 
 
 

© Sestina consort 2017 | Credits